Pourtant à la réponse de la Praticité de la Globalisation nourrie et activée par les marchés et les marchés financiers, une société nouvelle et une cohésion sociale est à inventer. A la déprédation des hommes et de la planète aucune réponse n'est apportée.

Si la Praticité de la Globalisation a ramené avec brio et fulguration (!!!) le long terme financier à 10 minutes pour augmenter le bien-être des détenteurs de parts "sociales", l'échelle du temps d'un salarié se calcule toujours sur la base de 24 heures, une promotion sur quelques années, une carrière sur une portion de vie, une retraite sur une vie professionnelle.

Face à ceci il existe ensuite une base de temps qui reste figée et dont le seul objectif est l'accumulation des annuités de retraite de l'élu ou du bientôt présumé élligible et des avantages de pouvoirs et de savoirs de clan. Comment expliquer autrement que le PS ait pu mettre à sa campagne promotionnelle "interne" une candidate centriste-libérale? 40% des militants sont des élus qui sont obligés de jurer fidélité au patron qui concède l'investiture aux diverses strates électives. A ceci s'ajoute une modification subite de la structure battante du PS par l'immixtion de 89.000 web-adhérisés à 20 euros, les clics-militants, les bobo-cliqueurs. Avant cette campagne-halali de l'adhérisation, le PS comptait déjà 130.000 holoadhérents nantis de l'ultime savoir.

Depuis le 21 avril 2002 et le vol des suffrages pour un Président à 80%, le PS s'est momiphié dans un trauma, renforcé par la non victoire des Régionales qui n'était qu'une réponse à l'embrasement social généralisé par les lois sur les retraites dont le financement est seul basé sur les salariés. Cet état de mort avancée du PS a été définitivement mis sous scellés après le NON du TCE du 29 mai 2005. Le PS avait promis de conceptualiser les multiples portées des NON de France.
Le PS n'a rien fait. Il n'agit plus. La Rénovation Socialiste s'impose.

_____________________________
(dans ce propos je ne rapporte pas les attitudes de LCR/LO dont l'objectif ou le seul objectif est de polluer le mouvement "Alternative à Gauche 2007" et de ne jamais en faire un mouvement parlemenatire et de Gouvernement. Je ne peux relater ici les actions des infiltrations déferlantes opérées par eux dans tous les sites et groupes à gauche dans le PS. Leur Historicité révolutionnaire n'a rien à voir avec la République. Entre les softies libéraux dits "socialistes" du PS et ces révolutionnaires, il existe un espace énorme. De Marx on s'en fout, il n'y a pas besoin d'être extrême-gauche pour vouloir reprendre en main le monde compressé dans les mordaches de l'étau ultra-libéral.)