Voici les résultats pour Volkswagen selon le Frankfurter Allgemeine Zeitung, journal de centre-droit. Souvenez-vous tout de même que l'Allemagne, champion du monde en export en valeur, est en récession depuis 8 ans, car la demande interne est inexistante. A ce sujet, je pense qu'elle va faire comme le Japon, qui après 10 ans de récession connaît une très forte croissance, car il faut tout simplement renouveler les automobiles ou les biens de consommation durables.

Venons en au fait: les 100.000 employés de VW vont travailler plus longtemps. Au "Tarif" de la semaine-de-28,8 heures, la semaine-des-4 jours, s'ajoute provisoirement pour un an un Tarif d'assainissement du groupe VW. Je rappelle que la semaine des 4 jours chez VW est payée au même montant que les 35 heures du reste de la métallurgie. Au lieu d'une augmentation salariale pour l'année 2006-07 (d'automne à automne), les 100.000 employés VW obtiendront un versement unique de 1000 euros. Jusqu'à présent les heures dépassant 28,8 heures (sur un calcul annualisé du temps du travail) étaient payées en heures supplémentaires. D'autre part un versement unique de 6500 euros par employé dans son fond de retraite est effectué pour la période 2005-2006. A partir du 1er Janvier 2008 tous les salaires augmenteront de nouveau comme partout dans la branche et sans attendre les négociations d'automne 2008, les accords de branche allant d'automne (2006) à l'automne 2007.

Les Arbeitnehmer (preneurs de travail) acceptent provisoirement un Korridor de temps travaillé de 25 à 33 heures par semaine. Les HS ne seront payées qu'au-dessus de ces 33 heures par semaine. En contrepartie VW garantit à chaque employé un emploi jusqu'à 2011 inclus (et en Allemagne une garantie patronale est obtenue par la négociation d'automne et par la vigilance des syndicats elle est totalement opérationnelle pour la période de l'accord). En seconde contrepartie, les employés sont intéressés aux bénéfices du groupe VW. Le Tarif de la semaine des 4 jours contient de toute manière une formation de qualification supérieure dans les écoles techniques, d'ingénieur et universités pilotées par VW, pour tout employé qui se verrait mis "en non-occupation" pour une durée de 3 mois, si la demande en modèle concernant un site particulier devait venir à diminuer temporairement. Le syndicat IG-Metall a donc refusé le passage au 35 heures, on est loin de l'augmentation du temps de travail en France qui pousse à un retour aux 40 heures.

Le Secrétaire Général décrit ce compromis comme contenant des "forces et des faiblesses". Pour luui les Arbeitnehmer on fait ce qu'ils pouvaient pour contribuer à l'assainissement du groupe.

En France, les syndicats fiers d'eux-mêmes et de leur gestion de baillis, obtiennent en général 0,3% payables sur 18 mois et répartis en deux fois. Dans le groupe Peugeot, la défection d'un fournisseur, entraîne tout simplement le chômage partiel des employés de Sochaux ou de Mulhouse
___________________________ Mai 2007: Tous les syndicats allemands obtiennent en ce moment 3,5% d'augmentation de salaire sans "travailler plus". La métallurgie, IGM, a obtenu 4,1% pour tout de suite avec effet rétroactif sur le début de l'année 2007 et 2,4% supplémentaires à partir de juin 2008. Voilà le "Social" à l'allemande. Dans la bouche de la candidate Ségolène Royal, même ce "social" est vague et à l'image de son débat participatif, inconsistant mais pour faire parler d'elle.