Parmi ces gens, les innocents sont simplement autistes et font semblant que le 29 mai 2005 n'a jamais existé. Les autres, les pervers, à la limite d'un totalitarisme du paradigme de l'Europe des doughnuts (To!) bombardé par les médias, veulent par leur attitude, freiner des 4 fers tout débat devant faire avancer le plan B que même Delors avant annoncé. En fait ne pas aborder ce débat, leur permet de gagner du temps et de laisser s'installer l'Europe libérale. Les trouillards du PS, eux, des ouiouistes comme des nonnistes, ont peur de parler à très haute voix de la question européenne, pour ne pas diviser encore une fois le P(S). Evidemment on est dissident jusqu'à la distribution des prochaines investitures du parti pour les prochaines députations. C'est la démocratie. Mauvais calcul que tout ceci. Le peuple n'est pas dupe. Il sent bien que même par les primaires organisées dans les partis pour désigner le candidat à la candidature, il se fait voler et éteindre ses opinions. Il sait bien que les appareils politiques fonctionnent en circuit fermé et sui-generis.

Ces gens de droite et de "gauche" font donc de la rétention d'information et ne veulent pas se confronter au débat avec le peuple, mais juste au débat entre eux et avec les médias.

Des idées et des plans pour l'Europe il y en a plus ou moins de gauche dans le PS.

Lisez-les d'abord et apportez une critique constructive.

Voici celui de Rénover Maintenant

Voici celui des jeunes Socialiste Français et Allemands

Voici celui du PS et du SPD

Voici celui du PS

Arnaud, fais-toi entendre!