Leclerc, 15 jours après avoir libéré l'Alsace de son Anschluss subi et du totalitarisme, avait été envoyé avec le corps expéditionnaire en Indochine pour commencer les guerres françaises de l'après-guerre. La France aime à se présenter comme la victime victorieuse du 8 mai 1945, elle aime à se sentir bien chez elle en France. Sarkozy nous le rappelle à hue et à dia.
La France et l’Allemagne ont aussi ceci de commun que leurs Parlements démocratiquement élus ont voté les pleins pouvoirs à Hitler ou à Pétain, en France sauf 80 députés… En Allemagne, il existe en novembre un jour chômé, le Buss- und Bettag, la journée nationale de la pénitence et de la prière, en souvenir de l’holocauste.
L’Europe, du Vatican aux Pays Baltes, de Moscou à Dublin connaît une honte commune qu’il ne faut jamais enterrer. Il serait digne, que toute l’Europe trouve au même moment, le 9 mai, une fête où elle se recueille dans l’humilité pour les malheurs et la désolation qu’elle a fait subir à ses populations ou aux populations colonisées.
Sarkozy adore le Karcher. Moi aussi, mais je ne suis qu’un européen d’origine alsacienne, je ne me sens pas bien dans mon pays, déjà pour tout ce que je vous ai décrit plus haut… Va-t-on alors créer un bagne intérieur pour les gens comme moi? Il est temps de dénoncer très clairement tous ces propos racistes, le temps des analyses d’intello est passé. Celui qui ne s’arrête qu’à ce genre d’analyses et à leurs contextes en est le serviteur. Il leur ménage une place dans le paysage audio-visuel français. La France, à la différence de l’Allemagne, n’a jamais fait son devoir de mémoire, elle qui se veut le parangon des droits de l’homme… Ses tentations totalitaires sont toujours très présentes. Le troisième homme de l’état n’a pas le droit de “jouer avec les mots”, utilisés en copie carbone des mots des mots de l'extrême droite. Le danger pour le pays n’est pas lepen, c’est les autres. Les lendemains qui déchantent seront leur œuvre, car ils n’auront pas dénoncé clairement dans les urnes au plus tard ce racolage politique… Ces formes et forums d’indulgences ont toujours mené à l’étalement des régimes totalitaires. Une pensée unique, un consensus mou, un ventre mou.
Justement, si l’on s’excusait d’être français pour tout le mal que nous avons commis dans la liquidation guerrière, raciste et déprédatrice du colonialisme qui n’en finit pas de se terminer jusque dans nos banlieues d'aujourd'hui, peut-être nous aurions enfin la force - et même le plaisir - de rayonner de nos valeurs républicaines pour commencer, puis de tout ce qui fait la force de notre culture. Et si l'on accordait déjà comme en Hollande le droit de vote aux étrangers à l'échelle de la commune.

Si nos politiciens ne proposent pas de programmes politiques et de société pour 2007 nous nous avançons vers un nouveau 21 avril, où les électeurs auront à choisir entre des modules du marketing politique qui sortent juste de chez le coiffeur: Ségo et Sarko, puis DSK, Fabius, Hollande, Lang…